Accueil 150ème Anniversaire Préparation du 150ème anniversaire
Préparation du 150ème anniversaire

 

« En route pour Magenta et Solferino », un colloque organisé par le Bailliage de Maurienne, le 6 juin 2009

Le rattachement de la Savoie à la France n’aurait pas été possible sans les évènements qui l’ont précédé :

  • L’entrevue secrète de Napoléon III et Cavour dans la station thermale vosgienne de Plombières, le 21 juillet 1858,
  • Le traité d’alliance qui suivit, le 26 janvier 1859. En contrepartie de l’engagement de la France sur le plan diplomatique et militaire pour aider le royaume de Piémont Sardaigne à se libérer de la présence autrichienne, le Comté de Nice et le Duché de Savoie seront cédés à la France.
  • La guerre qui est déclarée par l’Autriche en avril 1859 sera notamment marquée par deux innovations technologiques :
    - Le recours au chemin de fer pour acheminer massivement et rapidement les troupes et leur matériel sur les théâtres d’opérations,
    - Le télégraphe qui va également permettre des communications rapides.
  • Saint Jean de Maurienne va jouer un rôle important dans cette épopée. La ligne de chemin de fer de la Société ferroviaire Victor Emmanuel arrive à Saint Jean de Maurienne en 1856  et son raccordement avec le réseau français interviendra en 1858 avec la mise en service du pont de Culoz.
  • Au départ de Paris , la Compagnie PLM va transporter, entre avril et juillet 1859, 230 000 hommes et leur équipement, par une trentaine de trains quotidiens de 8 000 hommes environ. Une partie du trafic transite sur la ligne Victor Emmanuel jusqu’à Saint Jean de Maurienne, puis la troupe franchit à pied le Mont Cenis et retrouve le train à Suse.
  • Selon le sous-intendant militaire Rouzeau, ce sont 70 000 hommes et 16 000 chevaux qui ont transité par Saint Jean de Maurienne entre avril et juin 1859, petite ville d’environ 3200 habitants.

 
Copyright © 2017 compagniedesavoie. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.